Site Web sur la lutte contre l’intimidation

    On parle d’intimidation quand quelqu’un essaie de façon répétée de faire du mal à une autre personne sur le plan physique, affectif, dans son estime de soi, sur le plan de sa réputation ou dans ses biens matériels.

    La définition de l’intimidation couvre également les individus qui aident ou qui encouragent l’auteur des intimidations.

    • L’intimidation, ça fait mal.
    • Elle peut avoir un impact négatif sur la motivation, la productivité et la qualité de vie des gens.
    • Les victimes se retrouvent dans un état de vulnérabilité et se sentent seules.

    Les comportements d’intimidation ont évolué au fil des ans. Avant, ils se limitaient aux cas d’élèves se taquinant les uns les autres sur le terrain de jeu. Maintenant, on a des cas où la victime est la cible d’un flux incessant de messages et d’actes d’intimidation sur Internet.


    On parle de cyberintimidation quand l’auteur des intimidations utilise la technologie — les réseaux sociaux, le courriel, les messages texte, les échanges d’images, etc. — pour harceler quelqu’un.

    • La cyberintimidation est un problème bien particulier, parce que l’auteur peut rapidement et de façon anonyme échanger des messages ou des images qui font mal sans avoir à faire face à sa victime. 
    • Ce sentiment que « personne ne sait qui je suis » peut favoriser les comportements d’intimidation.


    Pour mettre fin à la cyberintimidation, il faut que tout le monde coopère

    Il est important que les Néoécossais apprennent à devenir de bons citoyens de l’ère numérique, qui comprennent l’impact sur les autres de leurs décisions et de leurs comportements dans le monde numérique et qui en assument la responsabilité.

    • D’après un sondage récent auprès des élèves de la Nouvelle-Écosse, 60 p. 100 disent avoir été victimes d’intimidations.
    • Les enseignants du Canada disent que la cyberintimidation est le problème qui les inquiète le plus.
    • La plupart des enseignants — soit 89 p. 100 d’entre eux — s’entendent pour dire que l’intimidation et la violence sont des problèmes graves dans les écoles publiques.